cc_575x427_5388b981e5d8cf08d58b794ef369cc6a

info métier

16/02/2015


Les 20 ans de François Pralus, chocolatier : « Je me levais dès 5 heures du matin pour préparer mon CAP de pâtissier »

Enfant, vous habitiez au-dessus de la pâtisserie de votre père, à Roanne [42]. Quels souvenirs en gardez-vous ?

Je suis le petit dernier de quatre enfants et j’adorais traîner dans le laboratoire, regarder travailler les ouvriers, manger la pâte crue des brioches. Le four m’impressionnait beaucoup. J’allais aussi, très souvent, dans l’atelier de mon père, où il confectionnait des pièces artistiques en sucre.

Lire plus sur: letudiant.fr