Le raffinement d’un parapluie parisien, confectionné pour durer des années…

18 novembre 2013

Création Le parapluie, un bien de consommation non durable qui se perd, se casse et se rachète ? Le maître d’art français Michel Heurtault en fabrique, lui, dans les plus beaux matériaux, pour être transmis de génération en génération. Par une grise journée d’automne, à Paris, le long du viaduc des arts, un quartier de l’Est parisien rénové sur le lieu d’une ancienne voie ferrée, qui abrite créateurs et artisans d’art. Lire plus sur: lorientlejour.com

pour aller plus loin
18 novembre 2013