Boucher, un métier qui a de l’avenir grâce à « Top chef » et au pragmatisme des jeunes

Boucher, un métier qui a de l’avenir grâce à « Top chef » et au pragmatisme des jeunes

14 avril 2014

LE PLUS. Certains jeunes prennent d’assaut les Centres de formation en boucherie, à tel point qu’il n’y a pas assez de place pour tout le monde. Pourquoi et comment expliquer cet engouement pour ce métier ? Fini l’époque où l’apprentissage rebutait ? Réponse de notre contributeur Philippe Ollivier. Certains CFA refusent des candidats tellement la demande est importante, Le Mans 2009 (GILE MICHEL/SIPA). Lire plus sur: leplus.nouvelobs.com

pour aller plus loin
14 avril 2014