Artisanat et exportations

Artisanat et exportations

4 novembre 2019

De nombreux artisans savent que le marché international peut représenter un tremplin pour leur activité. Ce septième épisode nous emmène en Bourgogne-Franche-Comté à la rencontre de Corinne, une cheffe d’entreprise qui exporte ses poteries aux quatre coins du monde.

Quand international rime avec indispensable

Parce que ses débouchés commerciaux sont beaucoup plus vastes que ceux de l’Hexagone, le marché international est convoité par de nombreuses entreprises françaises, y compris artisanales. Opportunité de croissance pour certaines, passage obligé pour d’autres, l’exportation est un véritable atout pour le monde artisanal.

Exporte les savoir-faire français

Si l’économie française a exporté 491,6 milliards d’euros de produits et services en 2018, près de 30 % des exportateurs sont des entreprises artisanales(1). Les savoir-faire des artisans français sont en effet recherchés depuis l’étranger car ils sont auréolés de la « marque France » et sont souvent rares.

En Bourgogne-Franche-Comté

Les huit départements de la région accueillent 55 700 entreprises artisanales qui emploient plus de 87 000 salariés(2). C’est au sein de ce tissu économique dynamique que Corinne a décidé de reprendre une entreprise au passé prestigieux, située en Saône-et-Loire.

Corinne, gérante de la Manufacture de Digoin

Quand Corinne est arrivée à la tête de la Manufacture, elle n’avait qu’une ambition : faire perdurer le savoir-faire historique de l’entreprise et redonner leurs lettres de noblesse aux objets en grès qu’elle fabrique. Un pari qu’elle a réussi en développant les ventes à l’international, de la Norvège à l’Australie.

(1) Source : http://www.lefigaro.fr/societes/2012/06/10/20005-20120610ARTFIG00139-france-30-des-exportateurs-sont-des-societes-artisanales.php).
(2) Source : Chiffres clés de l’artisanat en Bourgogne-Franche-Comté – CMA Bourgogne- Franche-Comté – Edition 2019
pour aller plus loin
Découvrir le métier de potier-céramiste
4 novembre 2019